Home » Les symptômes

Les symptômes


symptomes

Faiblesse musculaire et handicaps



Puisque les neurones moteurs liant le cerveau aux muscles ne fonctionnent plus, la maladie de Charcot entraîne en premier une faiblesse musculaire avec un large éventail de handicaps. Avec le temps, les patients perdent progressivement leur capacité à bouger les bras, les jambes puis tout le corps tout en perdant leur force.






Même les gestes les plus anodins que toute personne en bonne santé peut réaliser seront extrêmement difficiles. Une personne touchée par la maladie de Charcot aura par exemple énormément de difficultés à tenir son journal, à boutonner sa chemise, à tourner sa clé dans la serrure, à écrire, à courir, à marcher, etc. Tous les muscles sous contrôle volontaire sont donc touchés.

Les premiers symptômes peuvent inclure :

  • Des crampes
  • Des raideurs musculaires
  • Des troubles de l’élocution
  • Des contractions musculaires
  • Des problèmes au niveau du nez
  • Des difficultés à mastiquer ou à avaler
  • Une faiblesse musculaire affectant un bras ou une jambe

Perte de la capacité respiratoire

Cette affection peut également obliger le patient à être placé sous assistance respiratoire lorsqu’il perd sa capacité respiratoire. Cela est dû à la perte de motricité des muscles du diaphragme et de la paroi thoracique. Il n’est pas rare que 3 à 5 ans après l’apparition des symptômes, les malades meurent d’une insuffisance respiratoire. Néanmoins, certains patients peuvent vivre avec la maladie durant une dizaine d’années environ même si cela ne touche que 10 % d’entre eux.

Altérations des fonctions cognitives

Par ailleurs, plusieurs études récentes affirment que les fonctions cognitives de certains malades peuvent s’altérer. Cela se manifeste par des problèmes de mémoire par exemple, des problèmes de prise de décision ou encore la dépression. Néanmoins, cela n’a aucune conséquence sur leurs facultés mentales de manière générale.

De même, la maladie n’affecte pas les cinq sens : la vue, le goût, l’odorat, le toucher et l’ouïe. Les muscles oculaires ne sont pas atteints de même que l’intestin et la vessie. Néanmoins, aux derniers stades de l’affection, les malades devront se faire aider pour se laver et faire leur toilette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

septembre 2017
L M M J V S D
     
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930